Discussion thématique : Organiser, Mobiliser et Faire campagne pour « Des emplois pour tous – justice pour tous »
Composé de représentants de l’OIT, d’Amnesty International et de la délégation dépêchée par l’IBB au Qatar, le groupe de participants a orienté les débats sur les stratégies concrètes dans le domaine de la mobilisation et des campagnes, et plus particulièrement sur la campagne de l’IBB au Qatar et sur l’importance des partenariats afin de permettre aux travailleurs migrants de travailler décemment.

Chaque participant a présenté le travail accompli par son organisation. L’OIT présidera pour la première fois le groupe mondial sur la migration en 2014. « Il est absolument crucial d’impliquer les partenaires sociaux dans les processus, » a déclaré la Chef du Service des migrations internationales de l’OIT. « L’OIT considère le dialogue social comme un instrument essentiel, et il en va de même pour la formation et le renforcement de capacités. »

Le rapport d’Amnesty a révélé l’ampleur des pratiques abusives. « Le système en place laisse les employeurs libres d’exploiter les travailleurs migrants. » Le représentant d’Amnesty a ajouté : « Les pratiques en vigueur dans le Golfe doivent évoluer. »

Pour Dietmar Schäfers de IG Bau : « Si le Qatar veut accueillir la Coupe du monde, il est tenu de respecter à tout le moins les normes minimales. Sur les 150 migrants rencontrés au cours de la mission, aucun ne connaissait l’existence du Comité national des droits de l’homme. »

Enfin, l’importance de la solidarité entre les pays de destination et d’origine a été mise en relief, de même que la nécessité de « venir en aide aux travailleurs migrants du monde entier » et ne pas se concentrer uniquement sur un petit nombre de pays. Il convient de tenir compte des protocoles d’entente (MoU) ainsi que du travail mené avec les gouvernements sur la question des contrats types. Par Johan Lindholm, BYGGNADS, Suède.

Un délégué canadien a insisté sur l’importance des Jeux panaméricains en 2015, dès lors que des travailleurs syndiqués participent à la construction des infrastructures connexes. « Les travailleurs brandiront un Carton ROUGE ! »

Un délégué du Sri Lanka a précisé combien il était important de disposer d’une norme commune pour l’Asie du Sud-Est afin d’éviter que des accords ne soient signés séparément.

Une déléguée africaine a déclaré : « De nombreuses travailleuses migrantes vivent dans l’insécurité et disparaissent. Nous ne pouvons pas rester sans rien faire. »

La session s’est conclue en ces termes : « Notre travail ne portera ses fruits que si nous unissons nos forces. Cela demandera du temps, mais la solidarité est notre meilleure arme. »
Félicitations à Kahutindo qui remporte l’équipement de protection offert par GS Suède ! Merci GS !